Qu’est-ce que le detailing ?

Le detailing est un terme provenant d’Angleterre que l’on pourrait traduire par « cosmétique automobile ».

Le detailing est un processus complet décomposé en plusieurs étapes permettant de laver, rénover et protéger un véhicule que ce soit pour un véhicule à 2000€ ou 200 000€. 

Contrairement à un lavage classique, le detailing redonne à votre véhicule l’aspect du neuf, voire mieux ! Il nécessite plusieurs heures de travail du simple entretien à la rénovation complète intérieure et extérieure.

Le Detailler qui réalise ces interventions doit être à l’écoute de son client, afin de comprendre ses souhaits.

 Nous disposons aujourd’hui d’une multitude de produits et d’outils nous permettant de réaliser des réparations localisées ou d’effectuer plus généralement des remises en état esthétique extérieure, mais aussi intérieure.

 Nous pouvons aussi bien travailler sur un élément de carrosserie que sur un élément de cuir, une partie carbone, ou un élément chromé…

Définition des étapes du detailing : 

Prélavage

A l’aide d’une lance combinant mousse active et shampoing fort, ce mélange à fort effet permettra de décoller dans un premier temps toutes les impuretés présentes sur la carrosserie et la dégraisser, le tout, sans contact, afin de ne créer aucun défaut supplémentaire dans le vernis.

Lavage

Étape primordiale du processus de préparation esthétique, le lavage permet de nettoyer efficacement la carrosserie. Il s’agit ici d’un lavage à la main, avec 2 sceaux (shampoing et eau claire) bien distincts et équipés de grilles au fond afin d’emprisonner les contaminants au fond de chacun des sceaux.

Décontamination

Cette étape consiste à éliminer les contaminants restants sur la carrosserie (exemple : sève, goudron, pollution, etc). Elle est généralement effectuée avant une rénovation afin de mettre le vernis « à nu » et ainsi favoriser l’accroche de la cire ou de la protection céramique. Cette phase est effectuée à l’aide d’une gomme appelée « clay bar », accompagnée d’un lubrifiant pour créer un film entre le vernis et la gomme. Cette étape est généralement effectuée avant la correction de la peinture. 

Polissage/correction

Le polissage permet de retrouver une surface lisse et brillante essentiellement par l’abrasion dû au frottement de la friction des produits et pads (mousse) sur le vernis. 

Le polissage se fait généralement en 3 étapes. Une passe coupante appelée compound. Cette passe est l’étape la plus abrasive lors de la correction du vernis. La phase intermédiaire appelée passe medium, va permettre de supprimer les défauts créés par la passe abrasive. Et pour terminer, l’étape de finition qui va venir nourrir le vernis et lui apporter le brillant du résultat final. 

Protection céramique

La protection céramique est une fine couche de verre appliquée sur le véhicule à l’aide d’une calle et d’une suédine. Cette étape demande le plus de concentration possible lors de l’application. La moindre faute d’inattention demanderait au prestataire de recommencer l’élément à cause de la sèche du produit sur la carrosserie. 

  • Protection contre les rayons UV accruent
  • Protection contre les produits chimiques 
  • Résistance aux rayures dues aux frottements, au lavage, etc. 
  • Augmentation du niveau de brillance de la peinture (+ ou – 30% de brillance en plus) 
  • Effet auto nettoyant : si la surface n’est pas contaminée et régulièrement entretenue
  • Facilité d’entretien due aux propriétés hydrophobes

Pourquoi réaliser un detailing ?

Ce processus de rénovation permet d’obtenir des résultats satisfaisants, même pour les plus exigeants. Les avantages liés à ses prestations sont nombreux :

  • Protéger votre véhicule dès son achat, afin de résister aux aléas du temps
  • Conserver son véhicule plusieurs années dans un état neuf
  • Se démarquer et bénéficier d’une plus value importante lors de la vente
  • Restaurer un véhicule de collection en supprimant ses défauts
  • Faciliter son entretien sans engendrer de nouveaux défauts
  • Corriger un ensemble de défauts du type micro-rayures, rayures plus ou moins profondes, peau d’orange, hologrammes, etc…
  • Eviter de repeindre des éléments, suivant l’ampleur des défauts, afin d’éviter des projections de peinture ou vernis, des défauts de teinte ou une mauvaise application, type « peau d’orange ».